De formation initiale en biologie, j’ai également passé trois ans à me former pour devenir psychothérapeute mais je n’ai pas donné de suite professionnelle à ces parcours formels. J’ai une forte capacité à apprendre de manière autodidacte et c’est ainsi que j’ai exercé de nombreux métiers parfois très différents dans des contextes tout aussi variés.

J’ai longtemps exercé une activité de webmaster éditorial et de community manager, en entreprise privée puis en freelance. Durant cette période, j’ai toujours participé à des projets associatifs, d’entreprises, de collectifs ou personnels en parallèle de mon activité « professionnelle » plus « classique ». Après avoir traversé un sévère burn-out, j’ai abandonné mon activité professionnelle pour me consacrer uniquement à ces activités que je considérais jusque là comme « annexes ».

Depuis 2015, l’essentiel de mon activité bénévole et rétribuée est donc tournée vers les (biens) communs numériques. Les communs sont une forme économique et politique de gouvernance des ressources par une communauté constituée des usagers de cette ressource. C’est une « troisième voie » pleine d’espoir et d’intérêt pour construire une alternative durable à une société tiraillée entre le « plus d’état » et le « plus de privé ». Que ce soit en tant qu’individu, citoyenne, actrice économique… je suis fatiguée de « lutter contre », je préfère « agir pour » et c’est par les communs que je crois pouvoir le faire.

En savoir plus sur les communs…

Depuis 2022, j’exerce ces activités dans le cadre d’une Coopérative d’Activités et d’Emploi dédiée à l’innovation sociale et au numérique : Optéos. Outre le statut de salariée-entrepreneure tout à fait adapté à mon besoin d’autonomie, le fonctionnement contributif atypique de cette CAE correspond parfaitement à l’idée que je me fais de la vie « en commun ».

Ce que je vous propose

Ma compétence principale réside dans la production d’écrits , alliée à des capacités d’analyse et de synthèse. J’ai une forte propension à chercher à avoir une vue d’ensemble des réseaux que j’intègre, ce qui permet de favoriser la mise en lien des différents acteurs.

Selon l’humeur, je ne rechigne pas à passer du temps sur des activités de saisie, cartographie, jardinage, gestion qui, si elles peuvent paraître rébarbatives, n’en sont pas moins un excellent moyen de réguler un tempérament facilement anxieux.

J’aime particulièrement accompagner les individus et les structures dans la connaissance d’elleux-mêmes et dans la formulation de cette identité. J’écoute activement puis je couche sur le papier ce que j’ai entendu, en m’adaptant à vos objectifs : rédiger un code social, une FAQ, des pages de wiki, une présentation sur votre site internet, des interviews, des billets de blog,…

Me contacter